Hypnose et les soins dentaires

Guillaume Hassler

L’hypnose et les soins dentaires

Si l’hypnose a toujours un petit côté mystérieux, elle dispose désormais de bases scientifiques solides. Depuis la fin des années 1990 et l’apparition de l’imagerie cérébrale, les chercheurs ont pu observer les modifications qui s’opèrent dans le cerveau lors d’une transe hypnotique. Chez le dentiste, l’hypnose est également de plus en plus utilisée pour soulager, ou pour détourner l’attention de la douleur, c’est l’un des points abordés au récent congrès de l’Association Dentaire Française (ADF) en 2016.

L’hypnose est un état de fonctionnement psychologique par lequel un patient, en relation avec un praticien, fait l’expérience d’un champ de conscience élargi. En d’autres termes, une personne hypnotisée se trouve dans un état où sa conscience se dissocie partiellement de la réalité. Nous en faisons tous l’expérience de manière naturelle lorsque, sur un trajet familier, nous n’avons pas de souvenir clair de nos actions des quelques dizaines de secondes précédentes. Ai-je bien fermé ma porte à clef? Est-ce que le dernier feu était vert? Cet état de conscience, tel les rêvasseries enfantines, est proche de l’état d’hypnose utilisé pour la gestion de la douleur et l’anxiolyse (diminution de l’anxiété).

Ainsi au cabinet dentaire, l’hypnose peut remplir plusieurs tâches: elle peut venir renforcer une anesthésie locale, ou la remplacer pour les personnes souffrant d’allergies aux produits anesthésiants. Elle peut aussi soulager l’anxiété des patients, pour qui le stress amplifie la sensation douloureuse. Enfin, un accompagnement hypnotique peut aider à réduire la prise de médicament après les interventions et surtout accélérer la cicatrisation.

La plupart des gens y sont sensibles, à partir du moment où ils y mettent un peu de volonté.

L’hypnose, qui s’est historiquement développée dans le champ dentaire depuis le XVIIIe siècle, bien avant les spectaculaires opérations chirurgicales, refait son chemin dans les cabinets médicaux depuis une dizaine d’années.

L’apport de preuves scientifiques de l’influence de l’hypnose sur des zones du cerveau liées à la gestion de la douleur, notamment sur celles liées à l’action des composés morphiniques, joue en sa faveur.

L’hypnose peut avoir un tel effet apaisant que parfois, lorsque les patients retournent chez leur dentiste, ils finissent par éprouver une sensation de bien-être une fois assis dans le fauteuil.

Le déroulement de la séance

L’hypnothérapeute est présent pendant tout le soin.

Les conditions sont identiques hormis la musique et l’écoute du praticien.

Informations complémentaires

L’hypnose thérapeutique est différent de l’hypnose de spectacle ou de rue qui visent à impressionner.

Le patient est parfaitement conscient de tout ce qui se passe.

Tout le monde est hypnotisable.

Quelques références

Effects of hypnosis in dental care

Tubert-Jeannin S. 2013

A controlled trial on the effect of hypnosis on dental anxiety in tooth removal patients

Hendrik Geupel Rainer Haak 2015